À propos des robo-advisors

Le terme « robo-advisor » vient des États-Unis, où il a été forgé à partir du mot advisor, qui signifie conseiller financier, et du préfixe robo, qui témoigne de l’automatisation croissante de ce métier. Yomoni compte pour un robo-advisor. Mais nous n’aimons pas trop ce terme. Nous sommes humains, après tout.

Concrètement, un robo-advisor est un service de gestion d’épargne en ligne, qui utilise des algorithmes pour automatiser ce qui peut être automatisé dans le métier de conseiller financier — les gens qui vous disent où placer votre argent et qui gèrent ensuite vos placements pour vous. Les robo-advisors sont des sociétés qui réduisent les coûts associés à la gestion d’épargne, notamment grâce à la technologie. En France, ces sociétés sont régulées par l’Autorité des marchés financiers, le gendarme de la finance.

Fonctionnement

Les robo-advisors se présentent la plupart du temps sous la forme d’un site internet, sur lequel ils vous proposent de répondre à un questionnaire afin de mieux vous connaître. Les questions portent en général sur votre âge, vos revenus, et vos objectifs financiers. Vos réponses sont ensuite analysées par un algorithme, qui s’en sert pour vous proposer un portefeuille d’investissement personnalisé, adapté à votre projet — par exemple 20 % actions et 80 % obligations pour un client prudent qui dirait vouloir épargner en cas de coup dur.

Une fois votre portefeuille mis en place et votre argent investi, le robo-advisor prend le relais, vous n’avez alors plus rien à faire de votre côté — si ce n’est alimenter votre compte de temps en temps. De son côté, le robo-advisor va régulièrement rééquilibrer votre portefeuille, c’est-à-dire l’ajuster pour qu’il reste à la fois diversifié et cohérent avec le niveau de risque que vous avez sélectionné au moment de votre souscription.

Placements proposés

Les robo-advisors français permettent la plupart du temps d’ouvrir une assurance-vie, un plan d’épargne en actions, ou un compte-titres. Ils gèrent ensuite ces placements pour vous, à votre place.

Produits utilisés

L’argent que vous confiez à un robo-advisor est souvent placé dans des ETF (exchange-traded funds), aussi appelés trackers, c’est-à-dire des fonds indiciels cotés en continu, qui répliquent la performance d’un indice, comme le CAC 40 ou le S&P 500.

Frais

En l’échange de ce service de gestion d’épargne, les robo-advisor facturent un certain pourcentage, calculé sur la base du montant qui leur est confié, les « actifs sous gestion » comme disent les banquiers branchés. Yomoni prend par exemple 0,7 % de frais de gestion par an. Pour 1000 € placés, il vous en coûtera donc 7 € par an.

Avantages des robo-advisors

Les robo-advisors présentent deux avantages.

Frais réduits

Comme ils automatisent certaines tâches, les robo-advisors coûtent souvent moins cher que les conseillers financiers. En France, les conseillers financiers sont rarement accessibles en dessous de 100 000 € et ils prélèvent en moyenne 1 % de frais de gestion — frais auxquels il faut aussi ajouter les frais des fonds activement gérés dans lesquels les conseillers placent votre argent. De leur côté, les robo-advisors sont pour la plupart accessibles dès 1000 € et leurs frais de gestion se situent souvent en deçà de 0,7 % par an — frais auxquels il faut cependant ajouter les frais des ETF dans lesquels les robo-advisors placent votre argent. Cela dit, les frais des ETF sont généralement bien inférieurs aux frais des fonds activement gérés qu’utilisent les conseillers financiers.

Prenons un exemple. Admettons que vous ayez mis de côté 100 000 € en quelques années. Un conseiller financier dont les frais de gestion s’élèvent à 1 % par an va vous coûter 1000 € la première année et au moins autant les années suivantes. De plus, le conseiller va sans doute investir votre argent dans des fonds activement gérés, dont les frais (généralement supérieurs à 2 %), s’ajoutent aux siens. Avant même qu’il ne vous fasse gagner de l’argent, il doit compenser le handicap d’au moins 3 points de pourcentage que tous ces frais font peser sur vos gains à long-terme. Conçus pour réduire les frais au maximum, les robo-advisor investissent quant à eux votre argent dans des ETFs, c’est-à-dire des fonds passifs et abordables, qui ne coûtent jamais plus de 0,3 % par an. L’économie réalisée sur les ETFs utilisés par les robo-advisors est telle qu’elle suffit à compenser les frais de gestion qu’ils prélèvent.

Disponibilité

Le deuxième avantage des robo-advisors réside dans leur disponibilité. Ils sont accessibles en ligne, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. À n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, vous pouvez souscrire, déposer de l’argent, consulter vos placements, retirer de l’argent, et tout ça sans mettre le nez dehors.

Inconvénients des robo-advisors

Les robo-advisors ne sont pas parfaits. Assurez-vous que leur service réponde bien à vos besoins financiers avant de signer.

Simplicité

L’un des inconvénients des robo-advisor est leur simplicité. Ils s’appuient sur un questionnaire en ligne pour vous conseiller un portefeuille d’investissement. Certaines de ces questions peuvent être ambiguës, compliquées, ou au contraire trop simplistes. Si vous répondez approximativement, le portefeuille qui vous sera ensuite proposé pourrait n’être que partiellement adapté à votre besoin réel.

Produits limités

Vos choix de placement peuvent être limités par le robo-advisor que vous utilisez. Certains ne proposent que des assurances-vie. D’autres ne permettent d’investir que dans un petit nombre de classes d’actifs. Chez Yomoni, nous vous permettons d’ouvrir une assurance-vie, un plan d’épargne en actions, et un compte-titres. Les classes d’actifs dans lesquelles nous investissons votre argent sont les suivantes : fonds en euros ou monétaire, obligations, matières premières, actions.

Niveau de conseil

Contrairement à ce que leur nom laisse penser, les robo-advisors ne donnent pas tous des conseils. Certains se contentent de mettre votre épargne en pilotage automatique pour les 20 prochaines années, ce qui peut s’avérer limité si votre situation personnelle vient à changer.

Chez Yomoni, nous pensons que les algorithmes ne remplacent pas le conseil humain. C’est la raison pour laquelle tous nos clients ont accès à un gérant de portefeuille professionnel, qui peut répondre à leurs questions sur les placements, les classes d’actifs, et leurs objectifs financiers.