L’ETF du mois : Le Lyxor Green Bond

À l’heure où le réchauffement climatique est (malheureusement) au coeur de l’actualité, les investisseurs sont de plus en plus à la recherche d’instruments financiers dont l’objectif est le financement de la transition énergétique et/ou l’atténuation des effets du changement climatique. L’ETF Lyxor Green bond en est un bon exemple.

Cet ETF réplique en effet la performance d’un indice composé “d’obligations vertes” (le Solactive Green Bond), c’est-à-dire d’emprunts émis sur le marché par des entreprises ou des entités publiques auprès d’investisseurs pour leur permettre de financer des projets contribuant à la transition écologique (énergies renouvelables, efficacité énergétique, gestion durable des déchets et de l’eau, exploitation durable des terres, transport propre et adaptation aux changements climatiques...), plus particulièrement les investissements en infrastructures. Une obligation verte se distingue d’une obligation classique par un reporting détaillé sur les investissements qu’elle finance et le caractère vert des projets financés.

Pour être qualifié d’obligation verte, un emprunt (privé ou public) doit obtenir ce label auprès du Climate Bond Initiative (https://www.climatebonds.net/), organisme international non lucratif basé à Londres qui s’est donné trois missions :

  • développer une norme fiable de type “commerce équitable” adaptée aux obligations ;
  • suivre le marché et les projets expérimentaux, avec des rapports sur l’évolution des obligations climatiques et une évaluation de la taille de l’écosystème de ces dernières ;
  • fournir des modèles politiques et des conseils aux trois secteurs que sont les gouvernements, la finance et l’industrie.

Ses principaux bailleurs de fonds sont des acteurs publics comme privés : banques (Bank of America, HSBC), fondations (Oak, Rockefeller, Gordon and Betty Moore), mais aussi les Nations unies et le programme Horizon 2020 de l’Union européenne. 

Pour donner un exemple concret d’obligation verte, un emprunt de 900 millions d’Euros émis en 2016 par SNCF Réseau a obtenu ce label auprès du Climate Bond Initiative, pour sa vocation à améliorer la qualité du réseau ferré français et développer de nouvelles lignes. Le développement du transport ferroviaire, que ce soit le transport humain ou de marchandises, est en effet au coeur du processus de réduction de l’émission des gaz à effet de serre. 

Les obligations vertes sont relativement nouvelles, elles ont pris leur essor en 2016. Elles représentent aujourd’hui 250 milliards de Dollars, ce qui est très peu par rapport au marché obligataire global. Mais le rythme de croissance de leur émission s’accélère, plus de la moitié ont en effet été émises au premier semestre de cette année. Espérons que cette tendance continue et qu’elles prennent une part significative du marché obligataire international !

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet