Une Unité de Compte, mais qu'est-ce que c'est?

Dans le contexte actuel de taux bas, les assureurs essaient de pousser les particuliers à diversifier leurs placements, en grande partie investis en fonds en euros. L’une de leurs priorités est donc d’inciter leurs clients à investir dans leurs unités de compte, voire à les y contraindre s’ils veulent encore avoir accès à leurs fonds en euros. Il nous paraissait donc judicieux de rappeler ce qu’est une unité de compte.

Définition

L’unité de compte est le nom donné aux différents supports d’investissement utilisés dans un contrat d’assurance-vie “multisupport”. Contrairement au fonds en euros qui en constitue l’autre volet, le capital n’est pas libellé en euros mais en parts dont la valeur fluctue en fonction des marchés boursiers.

Les sommes investies sur des unités de compte peuvent être réparties sur divers supports de nature différente, dont principalement :

  • des parts de fonds de communs de placements (FCP) investis en actions et/ou obligations ;
  • des actions de sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) investies en actions et/ou obligations;
  • des parts de fonds de capital investissement investis dans des sociétés non cotées en bourse (FCPR, FCPI, FIP) ;
  • des parts d’organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), des actions de sociétés civiles en placement immobilier (SCPI) ;
  • des parts de fonds à formule (produits structurés) ;
  • des parts d’ETF (Exchange-traded-fund).

Les unités de compte permettent donc d’être investi sur quasiment toutes les classes d’actifs et toutes les régions du monde.

À noter que le risque financier lié est intégralement assumé par l'assuré qui encaisse les plus-values et supporte seul les moins-values.

La gestion des unités de compte

Les contrats d'assurance vie "multisupport" se composent de deux volets. L'un supportant les unités de compte, l'autre consistant en un fonds en euros. L'assuré, en fonction de son goût pour le risque et de son but de gain déterminera la part de son investissement affectée aux unités de compte et au fonds en euros.

La gestion peut en être confiée aux services de l'assureur ou d'une société de gestion choisie par lui, ou assurée par l'investisseur lui-même. Il existe divers modes de gestion concernant les unités de compte.

La gestion libre ou directe

L'assuré procède seul à la gestion des unités de compte de son contrat. Ce mode de gestion nécessite impérativement que l'assuré possède des connaissances sérieuses en matière financière, car il lui faudra choisir entre les centaines de supports proposés par son contrat et procéder lui-même aux arbitrages nécessaires (ventes et achat, afin de sauvegarder ses plus-values ou limiter ses pertes).

Cette gestion nécessite un suivi régulier et donc du temps.

La gestion conseillée

L'assureur fournit au souscripteur une recommandation d'allocation puis des conseils d'arbitrage. Mais l'assuré reste seul juge et reste libre de suivre ou pas ces recommandations.

Le mandat d’arbitrage

L’assuré délègue totalement à une société de gestion la sélection des unités de compte et la construction de l’allocation correspondant au profil de risque qu’il a choisi.

Le contrat Yomoni-Vie

Le contrat Yomoni-Vie, adossé à l’assureur Suravenir, est un contrat multisupport avec un mandat d’arbitrage confié à Yomoni. Les unités de compte sélectionnées dans le cadre du mandat d’arbitrage sont investies uniquement en ETF et fonds indiciels. Par ailleurs, les assurés détenteurs de contrats supérieurs à 100 000€ ont automatiquement accès à 150 fonds environ en gestion libre (OPCVM, OPCI et SCPI).

 

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet