Rencontre avec Louis, en stage au Marketing


    I/ Salut Louis, peux-tu te présenter ? Comment es-tu arrivé chez Yomoni ?

Bonjour, j’ai 22 ans et je suis étudiant en école d’ingénieurs (spécialisation en finance de marché). Je profite d’une année de césure pour faire des stages, et me façonner une expérience professionnelle. Mon objectif était de faire un premier stage orienté finance, et un second dans un autre domaine. Après six mois en gestion d’actifs chez un bel institutionnel parisien (côté gestion) je voulais découvrir autre chose. J’ai orienté mes recherches vers le marketing, parce que c’est quelque chose qui m’a toujours attiré mais que je n’avais jamais eu l’occasion d’étudier.

Sensible au projet de démocratisation de gestion d’actifs, cela faisait un moment que je m'intéressais à Yomoni. J’avais déjà essayé d’y rentrer l’année dernière (alors dans l’équipe produit) mais ma candidature n’avait pas abouti malgré un entretien intéressant et constructif. J’ai donc réessayé d’intégrer la société pour ma seconde partie de césure. Après un entretien téléphonique avec l’un des fondateurs, me voilà parti pour six mois au département marketing.

    II/ Quelles sont tes tâches ?

    Je ne m’attendais pas à en avoir autant ! Ce n’est pas forcément évident, notamment au début mais cela implique beaucoup de travail et de responsabilités donc c’est une très belle opportunité. Je n’ai pas de journée type et l’ensemble des missions est varié. Je peux les classer en plusieurs familles :

  • Communication & contenu :
    • Création de contenus (j’ai par exemple récemment créé des vidéos pour les diffuser sur réseaux sociaux),
    • Envois de newsletters (une fois par mois, pour plus de 30K abonnés)
    • Préparation de concours (réponse à des appels d’offres - nous venons d’ailleurs de gagner les tops d’or de l’assurance-vie 2018 !)
    • Community management (même si ce n’est pas tout à fait mon point fort)
  • Business development :
    • Création d’offres promotionnelles (les penser - dates, montants, ciblage...- et les mettre en place avec ce que cela implique techniquement et juridiquement)
    • Gestion de partenariats avec des apporteurs d’affaires (les trouver, les convaincre - aspect commercial, créer des parcours clients adaptés - aspects technique et graphique)
  • Analyse :
    • Analyse continuelle de nos “performances marketings” (comme Google Analytics par exemple)
    • Reportings (mensuel, hebdomadaire)
    • Veille (concurrentielle, sectorielle)

Il y a également des tâches ponctuelles qui arrivent au jour le jour (comme par exemple la préparation de pitches, la création de supports visuels, la mise en place d’automatisations…).

    Un aspect vraiment important de ce rôle, c’est sa centralité. En effet, la variété des missions est telle que je collabore directement avec presque tout le monde : notre graphiste, les développeurs, les chefs de produits, le service client, la gestion, et même le directoire pour certains chantiers importants.

    III/ Et concrètement, comment ça se passe ?

    Très bien ! Le cahier des charges est riche et les tâches sont exigeantes mais le droit à l’erreur (je suis responsable certes, mais stagiaire) contraste l’ensemble.

Forcément au début j’étais perdu (je me souviens que je ne comprenais pas du tout les termes écrits sur mon premier reporting) mais progressivement j’ai pris mes marques et fini par maîtriser mes sujets (même si évidemment, tout n’est pas encore acquis). L’équipe est top et accessible, toutes les questions sont les bienvenues quelles qu’elles soient. C’est très agréable ! De même, c’est satisfaisant de constater quasiment immédiatement l’impact de mon travail (analyse du fameux reporting, retours de clients / prospects satisfaits par un contenu / un projet, ou même en interne…).

J’ai mes missions, et mes objectifs qui se régénèrent continuellement, à flot constant. Il y a toujours quelque chose à faire, on peut toujours être utile sur un projet (même s’il ne nous concerne pas directement...).

    IV/ De quelles compétences te sers tu au quotidien ?

    Finalement du bon sens : je n’ai aucune formation technique liée au marketing, je n’ai pas non plus la prose de Balzac. Mais je me débrouille sans ! Un peu de créativité pour la création de contenus, pas mal de concentration pour la réalisation de certaines tâches, et forcément de la rigueur notamment pour les relations avec les apporteurs d’affaires.

Les outils que j’utilise régulièrement sont Photoshop, Premiere Pro, Sketch, Mailchimp, Salesforce, GSuite (Slides, Sheets, Docs, Gmail, Analytics), GitHub et Atom (pour modifier directement le code source du site), Slack, et Spotify. J’apprends beaucoup sur le tas, tant sur les applications que sur les compétences. Les gens autour de moi m’accompagnent et m’aident à avancer.

    J’avance sur beaucoup de projets en simultané. Et c’est là le point le plus important de ce stage, du moins celui sur lequel j’ai le plus progressé : j’ai appris à m’organiser. Petit à petit (ce n’est pas fini), j’apprends à le séquencer, et à le prioriser, à annoncer des deadlines et à les respecter (même si c’est parfois difficile). Il me reste encore du chemin à parcourir, évidemment, mais par rapport aux difficultés que ce manque d’organisation me posait au début, c’est encourageant ! De plus je suis convaincu que cet apprentissage fondamental me servira toute ma vie professionnelle.

De plus, je me retrouve régulièrement confronté à des situations qui appellent à une réflexion parfois approfondie (régler un problème spécifique, définir un plan d’action, proposition d’amélioration…) ; c’est enrichissant.

Enfin un autre aspect important de ce stage est le côté autonome / entrepreneurial. Je m’organise comme je l’entends (sur l’ensemble des missions ou au sein de chacune d’entre elles), ce qui me fait vraiment gagner de la maturité. De même, la prise d’initiatives est plus qu’encouragée, et prise au sérieux, stagiaire ou pas. Il m’arrive fréquemment de proposer des idées ou solutions, et j'apprécie savoir qu'elles sont considérées : cela me responsabilise.

    V/ Qu’est ce qui te plaît chez Yomoni ?

    Vraie question ! C’est un ensemble. Le produit en lui même me plaît beaucoup. Et grâce à mon stage précédent, je peux réellement comparer l’ancienne manière de faire (façon traditionnelle, entreprise institutionnelle) avec celle d’une start-up qui veut révolutionner le marché. J’y crois sincèrement donc j’aime m’impliquer pour contribuer à sa réussite.

Je ne sais pas quel sera mon meilleur souvenir. Peut-être deux fois où j’ai franchement été en difficulté parce qu’il s’agissait d’organiser des évènements en direct avec du matériel inconnu (une vidéoconférence sur YouTube, et un livechat avec notre équipe d’investissements pour nos clients). Malgré une superbe dose d’imprévus, on a réussi à fournir deux expériences vivement saluées par les intéressés.    

    Le côté start-up est lui aussi enrichissant : il y a ce dynamisme qui nous pousse à tous nous dépasser, et cet esprit de cohésion et d’entraide qui jalonne les divers chantiers porté notamment par du team-building (par exemple, on reçoit régulièrement des entrepreneurs qui viennent partager avec nous leur expérience, c’est super intéressant). L’ambiance est studieuse mais décontractée : chez Yomoni, on bosse beaucoup mais on rit beaucoup. Effectivement, en start-up, beaucoup est encore à faire et à l’inverse d’une grosse entreprise : nous bénéficions beaucoup plus d’inertie. Par exemple, j’ai réalisé que Google proposait des formations gratuites à Station F sur des sujets variés, mais généralement pour apprendre à manier leurs outils. L’idée d’y participer a été bien reçue, je suis ainsi allé prendre un cours sur Google Analytics, que j’ai pu restituer à des confrères intéressés en interne. J’y retourne d’ailleurs tout à l’heure pour un cours sur le SEO.

    Pour finir, on vient de déménager et les locaux sont sympas ! Et très bien placés : on est à mi-chemin entre le Silicon Sentier (si si, le terme existe, je te jure !) et le Marais, ce qui est assez royal pour déjeuner ou prendre des verres après le boulot ! 


    VI/ Le mot de la fin ?

Si ce stage vous parle, n’hésitez pas à me contacter, je serais ravi de vous aiguiller ! Si vous voulez candidater directement je vous invite à jeter un coup d'oeil à cette page.

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet