L’ETF du mois : Amundi MSCI World ISR

La popularité de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) ne faiblit pas. Les actifs mondiaux sous gestion ont progressé de près de 50 % entre 2015 et 2018. Alors que les encours responsables aux États Unis ne représentent qu’un tiers des encours européens, la croissance est aussi rapide (environ 30 %) des deux côtés de l’Atlantique. Par ailleurs, les investisseurs étant plus familiers avec l’ISR, ils deviennent plus exigeants. Ils recherchent ainsi des solutions leur permettant de mettre en place efficacement ces critères à l’ensemble de leur portefeuille. Les gérants d’actifs peuvent répondre à cette demande en intégrant des caractéristiques ESG (Environnement, Social, Gouvernance) dans leurs portefeuilles gérés activement mais aussi gérés de façon passive. Amundi a récemment enrichi son offre produit pour permettre aux investisseurs de combiner investissement responsable et gestion passive.

Malgré sa popularité, l’investissement responsable est encore complexe à définir : intégration de facteurs ESG au sein du processus de sélection, exclusion de certaines entreprises ou secteurs etc. Et quels devoirs les investisseurs ont-ils en tant que propriétaires de leurs actifs ? La mise en place d’une allocation responsable requiert une philosophie d’investissement claire. Première approche : évaluer les sociétés en utilisant des notations ESG. Cela peut être mis en œuvre pour des sociétés émettant des actions comme des obligations. Par exemple, l’impact d’une société sur son environnement est évalué pour déterminer si elle prend en compte les risques associés au changement climatique. Par ailleurs, pour estimer si une entreprise est bien gouvernée, la façon dont elle gère ses employés et ses clients est aussi importante que sa gestion financière. Ces facteurs permettent donc à un investisseur d’identifier les entreprises qui ont plus de chances d’être durables sur le long terme. Ces mesures donnent une image plus fiable et complémentaire aux seules données financières.

Autre approche : utiliser les droits de vote pour agir de façon responsable à l’égard des actions détenues. Comment ces leviers peuvent-ils s’appliquer à la gestion passive ? Contrairement aux idées reçues, la gestion passive est compatible avec l’investissement responsable. Cela passe tout d’abord par la politique de vote de la société de gestion. Amundi dispose d’une équipe dédiée qui vote pour l’ensemble de ses produits gérés de façon active et passive. La taille d’Amundi en fait un acteur influent et efficace.

L’étape suivante consiste à passer systématiquement au crible les actions d’un univers d’investissement selon les exigences ESG. Cela est rendu possible par la forte augmentation des données ESG. Les fournisseurs d’indices peuvent désormais répondre à la demande des investisseurs en créant des indices plus sophistiqués. Par exemple, MSCI a utilisé son importante base de données ESG pour développer sa propre gamme d’indices ISR. Celle-ci a été sélectionnée par Amundi pour sa gamme actions ISR, et notamment pour l’ETF Amundi MSCI World ISR (Actions Monde ISR). La méthodologie de la famille d’indices MSCI ISR consiste à exclure les entreprises dites « controversées ». Cela inclut les sociétés qui ne respectent pas les normes internationales telles que le Pacte mondial de l’ONU. Les indices de référence excluent également les actions des entreprises exerçant dans les secteurs des armes à feu civiles, armes conventionnelles, jeux d’argent, organismes génétiquement modifiés, énergie nucléaire, tabac, alcool, charbon thermique ou divertissement pour adultes. Après avoir appliqué ces filtres, les actions restantes sont intégrées à l’indice si elles ont une notation ESG supérieure aux seuils fixés par MSCI, sur la base de critères complémentaires. Enfin chaque secteur sera reconstitué avec les valeurs les mieux notées en matière de score ESG (premier quartile de chaque secteur). Ainsi, à titre d’exemple pour l’univers MSCI World, l’indice passe de 1 600 à 400 titres en appliquant cette méthodologie.

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet