Comment diversifier son PEA pour profiter de toutes les opportunités ?

Nous vous répétons souvent que l’un des meilleurs moyens de réduire le risque de vos placements est d’avoir une allocation diversifiée. Ce conseil trouve tout son sens dans le contexte actuel d’un retour important de la volatilité des marchés.

Mais il semble difficile de construire une allocation réellement diversifiée dans un PEA dans lequel ne peuvent être achetées que des actions de l’Union européenne ! C’est pourtant ce que nous faisons chez Yomoni, ceci grâce aux ETF dits synthétiques. Ces derniers, en effet, peuvent répliquer un indice différent de celui dans lequel vous êtes investi, grâce à un échange de flux.

Prenons un exemple simple : celui d’un ETF éligible au PEA qui réplique la performance d’actions américaines (indice S&P 500). Le gérant du fonds investit l’argent que vous lui confiez dans des actions françaises (indice CAC 40), ce qui en garantit l’éligibilité au PEA. Il passe alors un contrat de swap de performance avec une banque d’investissement (souvent la banque mère) qui délivre la performance de l’indice (S&P 500) en échange d’une commission et des rendements des actifs détenus dans le portefeuille de l’ETF. Au final, vous êtes bien investi en actions françaises mais bénéficiez des performances du marché américain.

PEA

À la différence d’un ETF dit à réplication physique (le gérant investit dans l’ensemble des titres de l’indice et en délivre la performance au client final), les ETF synthétiques sont sujets à un risque de contrepartie, c’est-à-dire à un risque de faillite de la banque d’investissement avec laquelle le contrat d’échange des flux a été signé.  Ceci dit, ce risque est très faible. Les contreparties en question sont solides financièrement (Société Générale pour Lyxor ou Crédit Agricole pour Amundi par exemple) et ne détiennent pas les titres dans lesquels vous êtes investis. Par ailleurs, le gérant de l’ETF demande une garantie (en titres ou en espèces) à sa contrepartie lors de la signature du contrat, c’est ce que nous appelons le collatéral. Un rapport a d’ailleurs été rédigé par l’AMF (Autorité des marchés financiers) sur le risque des ETF, ses conclusions étaient que “l’analyse proposée sur le marché français n’est pas, à ce stade, génératrice d’inquiétudes majeures quant aux risques actuellement portés par ce segment de marché".

Ce mécanisme, très utilisé en France notamment du fait des spécificités du PEA, nous permet de construire une allocation mondialement diversifiée au sein de cette enveloppe. Chez Yomoni, en effet, votre PEA est investi dans toutes les régions du monde (Etats-Unis, Japon, Asie-Pacifique, Europe et pays émergents), avec des biais sectoriels (immobilier ou valeurs technologiques par exemple) ou factoriels (petites capitalisations boursières). Avec un investissement initial de 1 000 € seulement, vous pouvez être exposé à plus de 3 000 entreprises mondiales, un bel exemple de diversification !

Si vous aussi vous souhaitez diversifier vos investissements tout en bénéficiant du cadre fiscal avantageux du PEA, n'attendez plus pour ouvrir ou transférez votre PEA chez Yomoni.

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet