84% de chances de perdre tout son capital et les Français en redemandent !

Le taux du livret A est maintenu à 0.75%, il faut fêter ça ! Dans nos colonnes, nous avons souvent vilipendé le livret A face à des placements plus diversifiés incluant des actions, en soulignant la faiblesse des rendements. À l’occasion de cette annonce, nous ne dirons pas de mal de ce placement longtemps plébiscité par les Français. En dehors de la mauvaise foi qui nous caractérise, nous restons conscients que la comparaison n’est pertinente que sur la durée, tant les risques entre ces deux types de placement sont différents.

Pour l’épargne de précaution disponible immédiatement, le Livret A possède évidemment sa place dans une épargne diversifiée et en est probablement la première pierre, dans des proportions certes raisonnables. Donc, loin de nous l’idée de pousser les Français à prendre des risques inconsidérés, et nous allons le prouver en démontrant cette fois pourquoi les Français prennent trop de risques inconsidérés avec leur épargne.

Il y a chaque année, 27 millions de Français qui sont séduits par un placement des plus risqués où la plupart ne reverront jamais leur argent. C’est un phénomène de société, car ils y affectent jusqu’à 12 Milliards d’euros, soit près de la moitié de la collecte nette de l’assurance-vie !
Ce sont… les jeux de loterie.

Avec une mise moyenne de 9 euros par semaine, ces « épargnants » déposent près de 500 euros par an dans les loteries de la FDJ, sans même compter le PMU. La rentabilité sur ces « placements » est de -35% par tirage avec un fort risque de perte totale du capital. Ce risque se matérialise précisément dans 84% des cas au Loto et jusqu’à 92% des cas à l’EuroMillions. Mais que fait l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) !?

Un tel épargnant qui aura commencé à jouer à 20 ans, aura misé environ 15 000 euros pour en récupérer que 1500 en moyenne à 50 ans. À l’inverse, s’il avait régulièrement abondé dans une épargne diversifiée de long terme avec 5% de performance moyenne, il disposerait de 34 500 euros. Cette différence représente plus d’un an et demi de salaire pour un salarié sur deux en France, alors que la chance de gagner une telle somme sur la période serait au mieux de 1 pour 1000, malgré les 2 à 3000 tirages auxquels il aura participé.

Imaginons le cas très vraisemblable de notre épargnant qui chaque année jouerait 10 euros chaque semaine et épargnerait autant sur un livret A. Il aurait réparti 31 200 euros sur 30 ans et se retrouverait en moyenne avec 18 500 euros à 50 ans. Placée régulièrement sur des placements de long-terme rapportant 5%, cette épargne vaudrait 69 000 euros, ce qui permettrait à un Français sur deux de s’offrir une année sabbatique tous les 10 ans ! Pour tous les Français qui jouent à la loterie, réduisez vos risques et placez votre épargne en actions !

Et voilà, nous n’avons pas tenu promesse de ne pas dire du mal du Livret A…

épargne-sur-30-ans
Perspectives sur 30 ans d'épargne à raison de 10 euros par semaine.

On fait connaissance ?

Essayez-nous, ça n'engage à rien...

Simuler mon projet