Définition

L’unité de compte est le nom donné aux différents supports d’investissement utilisés dans un contrat d’assurance-vie multisupport.

Contrairement au fonds en euros qui en constitue l’autre volet, le capital placé en unités de compte n’est pas libellé en euros mais en parts dont la valeur fluctue en fonction de la valeur des supports sous-jacents.

Les sommes investies sur des unités de compte peuvent être réparties sur divers supports de nature différente, dont principalement :

  • des parts de fonds de communs de placements (FCP) investis en actions et/ou obligations ;
  • des actions de sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) investies en actions et/ou obligations ;
  • des parts de fonds de capital investissement investis dans des sociétés non cotées en bourse (FCPR, FCPI, FIP) ;
  • des parts d’organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), des actions de sociétés civiles en placement immobilier (SCPI) ;
  • des parts de fonds à formule (produits structurés) ;
  • des parts d’ETF (Exchange traded fund, fonds coté en bourse, souvent indiciel).

Chaque contrat d’assurance-vie propose sa propre gamme d’unités de compte, en sélectionnant parmi les dizaines de milliers de sous-jacents existants sur le marché ceux qu’il souhaite rendre disponibles à ses assurés.

Chaque unité de compte est nécessairement accompagnée d’un Document d’Informations Clé (DIC), qui récapitule ses objectifs, son horizon de placement recommandé et son niveau de risque sur une échelle standardisée allant de 1 (le moins risqué) à 7 (le plus risqué).

Avantages

Les unités de compte permettent d’être investi sur quasiment toutes les classes d’actifs, dans toutes les régions du monde.

Grâce aux unités de compte, l’assurance-vie multisupport est l’enveloppe de placement idéale pour obtenir une excellente diversification.

Inconvénients

Les unités de compte ne sont pas garanties en capital : elles présentent un risque financier, plus ou moins important selon le risque des supports sous-jacents.

En outre, elles supportent des frais qui viennent grever la performance. Ces frais peuvent être très différents d’une unité de compte à une autre. Les unités de compte investies en ETF ont généralement les frais les plus faibles.

Enfin, au sein d’un contrat d’assurance-vie multisupport, l’investisseur est tributaire de la gamme d’unités de compte choisie par son assureur. Si la sélection est trop maigre, il ne pourra pas construire un portefeuille bien diversifié à moindre coût. Mais une sélection trop large n’est pas une panacée non plus ! La qualité des unités de compte est bien plus importante que la quantité.

La gestion des unités de compte

Les contrats d’assurance-vie multisupport se composent de deux volets : le fonds en euros et les unités de compte. L’assuré, en fonction de sa recherche de performance financière et de sa tolérance au risque déterminera la part de son investissement affectée aux unités de compte et au fonds en euros.

La gestion des unités de compte peut être confiée aux services de l’assureur ou d’une société de gestion, ou réalisée par l’investisseur lui-même. Il existe divers modes de gestion concernant les unités de compte.

La gestion libre ou directe

En gestion libre, l’assuré procède seul à la gestion des unités de compte de son contrat. Ce mode de gestion nécessite impérativement que l’assuré possède des connaissances en matière financière, car il lui faudra choisir entre les centaines de supports proposés par son contrat, construire la répartition la plus adaptée à son profil de risque, et procéder lui-même aux arbitrages nécessaires (ventes et achats).

Cette gestion nécessite un suivi régulier et donc du temps.

La gestion conseillée

L’assureur fournit au souscripteur une recommandation d’allocation puis des conseils d’arbitrage. Mais l’assuré reste seul juge et reste libre de suivre ou pas ces recommandations.

Le mandat d’arbitrage

En gestion sous mandat, l’assuré délègue totalement à une société de gestion la sélection des unités de compte et la construction de l’allocation correspondant au profil de risque qu’il a choisi, dans le cadre d’un mandat d’arbitrage.

Les unités de compte dans le contrat Yomoni-Vie

Le contrat Yomoni-Vie, adossé à l’assureur Suravenir, est un contrat multisupport avec un mandat d’arbitrage confié à Yomoni. Les unités de compte sélectionnées dans le cadre du mandat d’arbitrage sont investies uniquement en ETF et fonds indiciels. En complément, les détenteurs de contrats supérieurs à 100 000 € ont automatiquement accès à 150 fonds environ en gestion libre (OPCVM, OPCI et SCPI).